La Cyclote 2019

Wasselonne, bourg de 5 600 habitants, situés à 25 km à l’Ouest de Strasbourg, accueillait du 10 au 12 mai dernier, l’édition 2019 de la cyclote. 25 cyclos du Grand Est ont participé à cette édition, dont 7 hommes et 18 femmes. Ils sont encadrés par 6 bénévoles de Wasselone exclusivement feminines.

Après le mot d’accueil de Céline ARESI, responsable « féminines » du CoReg  et de Philippe ZOLLER, Président du Cyclo Club de Wasselonne, Annette FRITSCHMANN, cyclote au CCW, annonça le programme pour les 3 jours.
Deux groupes ont été formés vendredi après-midi, encadrés par 4 cyclotes de Wasselonne. Sous un ciel clément, les groupes ont emprunté la piste cyclable (aménagée sur l’ancienne voie de chemin de fer reliant Molsheim à Saverne) jusqu’à Romanswiller puis la route menant à Wangenbourg. Un arrêt a été proposé à Wangenbourg pour admirer le panorama vers le Wolfsthal. Un coup d’œil au château médiéval, classé monument historique, et c’était reparti en direction de Saverne. Les participants étaient admiratifs devant les maisons colorées, fleuries, et se sont régalé des paysages variés.
La nature est généreuse en cette période de l’année : on pouvait sentir les parfums des lilas qui ornent les jardins, de l’herbe fraîchement coupée, du bois fendu.
Après avoir longé le canal de la Marne au Rhin sur quelques mètres, les 2 groupes se sont retrouvé devant le château des Rohans, surnommé le « Petit Versailles Alsacien ». L’heure avançait et il restait 20 km à parcourir, à travers villages et vallons. Les 2 groupes n’ont formé plus qu’un mais Michèle et Josiane ont parfaitement assuré leur mission de serre-file. Tout le monde était de retour à 18 h 45 !
L’ambiance était au beau fixe dans la salle du restaurant lors du diner. Commentaires sur la virée de l’après-midi, sur la choucroute qui était en train d’être servie, questionnements quant au programme du lendemain au regard des prévisions météo.
Et puis, le lendemain matin, le ciel nous a fait un joli clin d’œil.
Alice, Danièle, Nora, Patricia, Olivia et Annette étaient prêtes pour emmener les cyclos vers le mont Ste Odile. 3 groupes ont été formés. Nora livrait quelques informations quant à la gestion des imprévus –préférez les ennuis mécaniques !- et c’est parti en direction de Molsheim, par la piste cyclable.
Une première crevaison à Avolsheim –ce qui a permis au 3e groupe de dépasser le 1er groupe !- une deuxième crevaison à Rosheim – ce qui a à nouveau permis au 3e groupe de dépasser le 1er groupe ! Mais où est donc passé le 2e groupe ?
La traversée de Rosheim, par les 4 portes, vestiges de l’ancienne fortification, a émerveillé les cyclos qui ont passé devant l’église romane et plus loin, en face de l’hôpital, devant une maison romane restaurée. Un arrêt à la fontaine à Boersch a permis à certains participants de savourer les bretzels du boulanger local.
Et puis, commença la montée vers le Mont Ste Odile, à partir de St Nabor. Chacun à son rythme, a abordé les 9 km qui filent doucement entre les sapins. Après un pique nique pris sous abri, égayé par moments par de timides rayons de soleil, les participants ont visité ce haut lieu spirituel, situé à 753 m et qui offre une vue splendide sur la plaine d’Alsace.
Et puis, les gros nuages noirs sont arrivés et ont libéré une ondée. Du coup, la descente vers Klingenthal s’est faite prudemment, au grand dam de plusieurs participants qui rêvaient de filer à toute allure vers Obernai.
Obernai, ville touristique, offrant de magnifiques maisons à colombages, une place centrale à proximité de l’hôtel de ville, place sur laquelle se trouve la fontaine Ste Odile et d’où l’on aperçoit le beffroi, des rues piétonnes avec de belles échoppes et restaurants a ravi les cyclos.
De retour à Wasselonne, les compteurs affichaient 85 km.
Le CCWasselonne, via Jean-Claude RENGER, proposait en fin d’après-midi un circuit pédestre à travers Wasselonne pour découvrir quelques signes de son patrimoine : la tour carrée et la tour ronde, vestiges du château fort, le mur d’enceinte, les ruelles étroites à escaliers, les églises.
Dimanche matin fut consacré à la traversée des vignobles. Qui dit vignoble, dit parcours vallonné. Nathalie et Anne-Marie emmenèrent le 1er groupe à travers les villages de Wangen -candidat il y a quelques années pour le titre du plus beau village de France-, Westhoffen, Balbronn, tous entourés de vignes. Qui dit vignoble, dit aussi visite de cave et dégustation de vins. C’est tout naturellement que les participants se sont retrouvés dans un domaine viticole à Marlenheim (début de la route des vins) pour terminer en beauté leur séjour alsacien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *