Stage « animateur club » à Chaumont

Petit stage « animateur club » monté dans l’urgence début septembre pour tenir compte des contraintes des uns et des autres, stage au profit des clubs de Champagne-Ardenne mais ouvert également aux autres clubs du Grand Est.
Sept stagiaires se sont retrouvés samedi 30 septembre à l’aube avec le président du club des vététistes chaumontais et la présidente du CoDep de Haute-Marne, par ailleurs monitrice. Cinq candidats de Chaumont (52), un d’Épernay (51) et un de Manom (57) formaient l’ensemble des stagiaires.

Après les courtoisies d’usage (accueil par le président et mot des formateurs) Christelle Béguinet s’attaquait à la connaissance de la FFCT, Vélocio n’ayant plus de secret pour les stagiaires. En fin de matinée, Gérard prenait le relai pour donner les bases minimum de sécurité en vue de l’encadrement d’un groupe de jeunes l’après-midi.
Sept jeunes encadrés par sept stagiaires, deux formateurs et trois parents ! Un groupe bien compliqué à gérer mais comme toujours, il fallait ménager tous les intervenants, surtout les parents qui n’auraient pas compris qu’on les exclue de la balade… qui n’en est pas une.
Copieux débriefing avec explications sur les comportements à avoir dans les ronds-points, les carrefours, les tourne-à-gauche, etc.
En soirée, discussion à bâtons rompus sur la gestion des écoles cyclo, les responsabilités des éducateurs mais aussi la joie d’encadrer des jeunes.
Certains membres étant partis très tôt le matin, les paupières lourdes ont incité à mettre la clé sous le paillasson à 21 h 30.
Mais dès 8 h 30, dans le brouillard, on s’est retrouvé pour attaquer la cartographie et ses mystères légendaires. Vers 10 h 30, une sortie à vélo, par la ville, bien entendu, a permis de conforter les stagiaires dans la conduite de groupe, la lecture de carte et son orientation, la recherche de sites touristiques intéressant (là, une stèle de fusillés de 39-45 que certains Chaumontais ne connaissaient pas).
Après le repas du midi, pris lui aussi sur place, on a attaqué les comportements citoyens, les chartes cyclo et vététistes.
Après un débriefing intéressant où les échanges ont été fructueux, le groupe s’est séparé sur une bonne impression générale. Seul bémol, aucun des stagiaires ne fera le stage initiateur de Plainfaing, sauf peut-être notre camarade de Manom mais qui le fera en Alsace, au pays des cigognes !
Mais comme dit Christelle  »A Chaumont, il y a du brouillard, mais au moins il se lève ! »
En effet, il s’est levé…
Gérard Malivoir, DRF Grand Est

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *