Remise à niveau 2017 pour les éducateurs lorrains

La traditionnelle remise à niveau des éducateurs lorrains s’est déroulée dans les locaux du CREPS d’Essey-lès-Nancy, samedi 18 novembre. 40 éducateurs ont répondu à l’invitation du DRF qui animait cette réunion d’initiateurs et de moniteurs.

Donner de l’intérêt à une formation de ce type n’est jamais chose aisée mais la bonne volonté et le dynamiste d’une grande partie des éducateurs a permis de passer une journée enrichissante pour la plupart des participants. Après un échange sur les expériences personnelles dans les clubs ou Codep et autres séjours jeunes, le Président du Comité Régional Grand Est a passé en revue la lourde tâche de cette structure qui doit amalgamer les coutumes des anciennes ligues mais aussi avancer par une coopération active entre les acteurs des Codep pour répondre à leurs besoins dans le cadre de la politique fédérale. Les éducateurs dans les structures sont aussi partie prenante de cette politique.

L’après-midi a été consacrée à un exposé d’Alain Gasc, breveté d’état de cyclisme, sur les différentes manières d’accueillir les jeunes dans les écoles cyclo en s’assurant de la bonne sécurité au travers du contrôle des vélos. Les réactions ont été nombreuses montrant par là, la difficulté d’imposer une technique unique, chaque équipe d’éducateurs devant trouver dans son club, le meilleur moyen de réussir un contrôle efficace. Par la suite, 3 groupes de travail se sont mis à l’œuvre pour réfléchir à la formation telle qu’elle est proposée aux éducateurs, la vie des écoles cyclo en Lorraine et l’animation des séjours dans le temps vélo et surtout hors vélo. Tous un programme qui a été commenté par la suite au cours d’un débriefing de chaque commission. Enfin un rappel sur la sécurité et l’évocation de cas problématiques d’aménagements routiers pour les cyclistes ont été évoqués sans qu’on puisse en tirer des règles absolues, les panneaux et marquages au sol étant trop disparates ou absents pour établir des règles de comportement en dehors de la nécessite absolue d’assurer la sécurité de nos jeunes dans les écoles cyclo qui sont aussi des écoles de la vie.

Gérard Malivoir (DRF)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *